Tranche2Vie

17 décembre 2018

O FIL DES JOURS

 

3 DARWIN 2018à visiter;  http://carnet2route.artfolio.com

°°°°°°°°°°°

IMG_7201_1

              

 

                 Aperçu d'Images cliquez ici >>> 9

 

 

 

 

 

 

photo[1]

 

SALAIRES - RETRAITES - EMPLOI

URGENCE SOCIALE

Vendredi 14 décembre 11h 30Rassemblement place de la Répubique

 

 

 

 

                                                

Samedi 1er décembre

  La CGT et les gilets jaunes dans la rue

  Aperçu d'Images, cliquez ici >>N_8

Bordeaux 1er décembre, place Pey Berland
Tandis que je manifestais avec mes camarades de la cgt, voilà que je suis interpellé par une "gilette jaune" "c'est la première fois que je te vois" me lance t-elle sur un ton agressif. Le tutoiement laissait augurer une conversation entre camarades et sans doute se reconnaissait elle dans les valeurs de la cgt! Peut être même qu'après l'accueil tendu du cortège cgt par les gilets jaunes nous allions pouvoir cheminer ensemble vers la "Comédie"? Et puis le lieu était symboliquement fort, situé entre église  et mairie protégé par le tout puissant et les puissants CRS, toutes les conditions d'un rapprochement était réunies. Je lui répondais que moi non plus je n'avais pas souvenir de son visage mais qu'aujourd'hui l'important c'était notre rencontre, d'être ensemble et le désir d' œuvrer pour un mieux vivre en pensant à nos enfants et à nos petits enfants. Échanges émouvants au point que des larmes ont coulé sur nos joues. Sans doute que  l'œuvre des puissants CRS et des grenade lacrymogène, dont les fumées écologiques décoraient un ciel chargé de nuages, n'était pas étrangère à nos larmes.
Le moment de se séparer était venu, la "gilette" retourna soutenir la résistance jaune et moi je poursuivais mon chemin vers la "Comédie"
Paguy 

1ER DECEMBRE

 

 

Samedi 1er décembre, à 15heures

Rassemblement place de la Victoire

Bordeaux

avec la CGT

 

 

 

 

 

 

PALESTINE33

 

 

           Soutenez le Peuple Palestinien,

offrez les produits d'origine palestinienne

 

 

 

 

ju

 

 

 Journée Internationale des Droits de l'Enfant

Aperçud'Images, cliquez ici >> N_7

 

  

 

 

13

 

1998 ils avaient 20 ANS

2018 ils ont 40 ANS

Bonnets Rouges? Gilets Jaunes?

Que sont-ils devenus?

 Aperçu d'Images, cliquez ici >> N_6

 

 

12 NOV

 

 

 

Aperçu d'Images, cliquez ici >>  Aper_udimage_5

 

 

 

  

photo[1]_1

Fraternité

Les frères Joubran, trois palestiniens de Ramallah jouant du oud en compagnie d'un batteur, d'un percussionniste et d'un violoncelliste. Quatre vingt dix minutes de bonheur dans une salle bondée. Des rythmes qui chantent la douceur de la vie, de la famille, d'un bonheur passé mais pas oublié. Faire vivre l'espoir, la musique et plus largement les arts sous toutes leurs formes, écriture, photographies, théâtre, cinéma, une forme de résistance !
Des témoignages de la culture palestinienne d'avant et d'aujourd'hui que les palestiniens s'efforcent de faire vivre pour montrer qu'ils existent, qu'ils sont vivants et n'ont pas l'intention d'abandonner le combat.  L'Histoire de ce peuple l'emportera-t-elle sur les armes israéliennes? La résistance culturelle et l'espoir d'un avenir meilleur seront-ils capables de vaincre la barbarie israélienne?
Bien incapable d'y répondre que je suis. Les notes cristallinent ou veloutées du oud tintent à mes oreilles, comme des messages de paix, tandis que le bruit fracassant des F16 rappelle le bruit des bottes et la Shoah !
                                                                                                   Adnan, Wissam, Samir, merci, Paguy

capture-235-df021

Camp des Milles

A l'occasion de l'inaugurarion de l'exposition "DES DIPLOMATES RECONNUS JUSTES PARMI LES NATIONS", et d'une conférence "MEMOIRE ET ANTISEMITISME: DEFIS DU XXEME SIECLE", la fondation du camp des Milles reçoit la représentante du gouvernement d'apartheid Israélien

Aperçu d'Images, cliquez ici >>Camp_des_Milles

 

Migrants, Syriens, moutons, out/accordéon/dégustation

Aperçu d'Images, cliquez ici >> Wedenfer

 

17_1_1

 

Vallée de la Vézére; escapade argentique 

Cliquez ici >> Aper_ud_images

 

 

 

 

 

 

Cet "Aperçu d'Images" parceque la jeunesse est l'avenir du Monde!

Cliquez ici   Aper_udImages

  

 Jphoto 5[1]

Capture-d’écran-2018-06-28-à-01_33_53-e1530142527272

L’abjecte nouvelle vient de tomber : Salah Hamouri reste en prison.

Un nouvel ordre vient d’être émis, la détention administrative de Salah est prolongée de 3 mois.

Après 10 mois de détention, toujours aucune charge n’est prononcée contre notre compatriote.
Après 10 mois de détention, les demandes des autorités françaises, y compris du Président Emmanuel Macron en personne à Netanyahou n’ont eu aucun effet sur les autorités israéliennes qui s’acharnent sur Salah Hamouri.

Après 10 mois d’injustice qui se prolongent aujourd’hui, nous demandons une nouvelle fois quels moyens sont mis par la diplomatie pour faire respecter un Français arbitrairement incarcéré. C’est un homme, une famille qui sont atteints brutalement par cette décision perverse. Mais c’est aussi la France qui est insultée avec cette prolongation alors qu’elle n’a de cesse de dérouler le tapis rouge aux dirigeants israéliens.

Dans ces conditions nous demandons solennellement au Président Macron de manifester publiquement sa position de soutien à Salah Hamouri et qu’il reçoive son épouse, Elsa Lefort, afin de l’informer des dispositions qu’il entend prendre face à cette situation qui n’a que trop duré. La liberté de Salah Hamouri ne saurait s’arrêter aux frontières de l’Etat israélien. La liberté est universelle, la France doit en être dépositaire et actrice majeure. 

kiljacikoiloeicm[1]Bande de Gaza, Razane, 21ans, infirmiére palestinienne

assassinée par un soldat israélien

RAZANE, poéme de Ziad Medoukh

 

image

4

 

 

 

Rassemblement de soutien au Peuple Palestinien

Lire_la_suite

 

 

  

photo[1]

                

 

   En direct de Gaza, cliquez ici; EN_DIRECT_DE_GAZA

GAZA_1_1

48ba36f_15712-b7pxyh_m7jsq

TBM, histoire courte

Gaza; la diplomatie française tourne le dos aux victimes et soutien le "terrorisme d'état" 

    Cliquez ici >>  SEMAINE_14

 

 

 

 

fadbc7b_11627-csvazk_tpcz4Samedi 31 mars

MASSACRE A GAZA

    Pour la pâque juive les force d'occupation israélienne massacrent les palestiniens qui manifestent contre le blocus israélien dont ils sont victimes.

    Au moins 16 morts et 1400 blessés parmi les 30.000 manifestants tirés "comme des lapins" par la soldatesque israélienne.

   Par son silence lâche et complice Macron humilie tous les Français 

   "En matiére des Droits de l'Homme cela constitue des crimes", Majed Bamya diplomate Palestinien auprés des Nations Unies.

 

 Salah Hamouri Comité de soutien de Mérignac

v. la suite; SALAH_MERIGNAC_COM

Manifestation du 22 mars 2018

16000 personnes dans les rues de Bordeaux

v. album ci-contre "Fiers & déterminés"

Concernant la présence de la gauche qui était je cite "un encouragement au mouvement".

Je pense que les salariés sont majeurs pour décider de leurs luttes. La gauche quant à elle pourrait réfléchir à la meilleure maniére de construire un projet capable de répondre aux revendications des salariés.

Salah Hamouri 29 03 18

Salah HAMOURI

Avocat Franco-Palestinien détenu en Israel

depuis 200 JOURS

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MERIGNAC

Création d’un comité de soutien pour la libération de notre compatriote franco-palestinien Salah HAMOURI.

Le 19 février 2018, à la maison des associations un comité de soutien est né. Avec la vocation de rassembler celles et ceux qui ont, chevillés au corps et au cœur, la volonté de porter haut et fort la défense des droits humains.

Salah Hamouri est détenu, par l’armée d’occupation israélienne, dans le cadre de la détention administrative. Emprisonné, tout d’abord, pour une durée de six mois (23 aout 2017, 23 février 2018) sa détention vient d’être prolongée de quatre mois. La détention administrative prive le prisonnier de ses droits les plus élémentaires en contradiction avec le respect des règles internationales. Le dossier de Salah est secret et rien ne lui est reproché.

Le gouvernement israélien qui met un point d’honneur à bafouer le droit international, à humilier les états qui ont contribué à bâtir ce droit vient, une fois de plus, de se montrer à la hauteur de sa réputation d’état terroriste, pourfendeur des droits de l’homme, un état qui emprisonne, torture et assassine.

Constitué de femmes et d’hommes venant de différents horizons le comité de soutien à Salah Hamouri entend œuvrer pour la libération de notre concitoyen en s’adressant à la population et en proposant une large mobilisation citoyenne en faveur de Salah.

Le comité de soutien SALAHHAMOURI33700 vous invite à une réunion, Jeudi 29 mars 2018 18H30, salle de la glacière, rue Armand Gayral

s.hamouriliberte33700@gmail.com

15 MARS 2018 les Retraités dans la rue

 Cliquez 15_MARS

 

2 STSolidarité internationale, un week-end ensoleillé -

PALESTINE « La jeunesse contre les colonies »

HEBRON, ouvrez la rue SHUHADA !

Sherin et Murad témoignent.

Ils sont venus d’Hébron en Palestine occupée, ils sont jeunes et dynamiques, ils militent pour un état palestinien libre et indépendant. Ils ont fait escale à ST. Pierre d’Aurillac et à Talence pour dénoncer un crime, le crime de l’occupation israélienne.

Hébron est la seule ville de Cisjordanie à l’intérieur de laquelle se sont implantées des colonies israéliennes, 850 colons extrémistes, virulents et violents, arborent des armes, attaquent et harcèlent régulièrement la population Palestinienne sont soutenus par des soldats dont la présence est permanente.

La rue Shuhada, autrefois très commerçante au cœur de la vieille ville d’Hébron, est entièrement fermée aux palestiniens depuis que le colon israélien d’origine américaine , Baruch Golstein, tua 29 palestiniens dans la mosquée Ibrahim en 1994.

Avec la campagne  « Ouvrez la rue Shuhada », Sherin et Murad militent contre la fermeture de cette rue aux palestiniens ainsi que contre toutes les restrictions dans la ville d’Hébron. Une campagne qui tend à sensibiliser la communauté internationale pour en finir avec la construction de colonies illégales et le système d’apartheid.

« La jeunesse contre les colonies » est une organisation de palestiniens défenseurs des droits humains et de volontaires internationaux qui soutiennent  les familles d’Hébron contre les expulsions, aident les habitants à résister aux multiples atteintes à une vie normale que l’occupation engendre.

La solidarité internationale une valeur sûre ! Dimanche matin un tournoi de football était organisée, au grand parc, une collecte a permis de recueillir quatre mille euros au profit de l’association « La jeunesse contre les colonies ». Sherin et Murad ont repris leur bâton de pèlerins qui les conduira à Nantes, à Nancy, à Lille et à Paris.

9 MANIF SYRIE DEMOCRATIE33 LE 25 02 18_1Syrie –

Dimanche 25 février, à l’appel de « Démocratie 33 » une centaine de manifestants se sont retrouvés place de la Victoire pour dénoncer les crimes commis par Assad avec le soutien de Poutine et le silence meurtrier de la communauté internationale.

Les manifestants exigent le respect de la résolution de l’ONU tendant à une trêve des combats, d’un mois, et à l’acheminement des l’aide humanitaire. Les manifestants demandent, à la communauté européenne de faire pression sur Poutine afin qu’il exige de son allié Bachard El-Assad le respect de cette trêve.

image

Manifestation

 Cliquez sur;  JERUSALEM_HAMOURI

######

"12_JOURS"

Film de Raymond Depardon

à voir au cinéma Lux à Cadillac - Jeudi 30 novembre 20H45

CANALBLOG

 

 

 Quinzaine de l'égalité, de la diversité et de la citoyenneté

"Nous devons apprendre à vivre comme des fréres, sinon nous allons mourir tous ensemble commes des idiots"

Martin Luther King

 

 

Attentat à Gaza

les images glaçantes du drame NOTE_DU_1_XI_17

 Cliquez sur  NOUVEAUX_TOURISTES 

NON à la LOI TRAVAIL

Bordeaux  jeudi 12 septembre 11 heures   place de la République 

 

 «Planète BasA JOUER POUR ETRE ENSEMBLEsens»  une ado. de 15 ans,

  Aperçue une fois l’an, elle tourne 365 jours sur 365

Tantôt à Floirac, à Lormont, à Cenon, ou comme cette année à Bassens cette planète est un concentré de l'expression de la solidarité, de la convivialité et de la richesse humaine contenu dans le cœur des femmes et des hommes qui participent à la faire tourner .
Pétrie pour le "vivre ensemble" par ses organisateurs, le collectif pour l'égalité des Droits, Aktuel Felling et O2 radio.
Les habitants de la planète se rencontrent autour d' associations telles que la LDH, L'UNICEF, Palestine33, Syrie Démocratie 33,  MDM, le MARP, RESF, SOS Méditerranée, .... Des associations qui œuvrent à l'année pour apporter leur soutien aux sans abris, aux réfugiés, aux mal-logés. Des militant(e) qui transpirent sang et eau pour réconforter, loger, nourrir, soigner, redonner espoir et dignité à celles et ceux que l’égoïsme de notre société ignore et laisse sur le bord du chemin.

B

"Planète Bassens", de la musique, des stands d'information et de solidarité internationale à l'image du stand de Palestine33, des rencontres et de la convivialité. Un moment de partage exceptionnel à l'image de ce match de foot. entre une équipe de jeunes syriens et de jeunes issus d'une association sportive de Cenon. A la fin du match, pas de score, mais une photo des deux équipes portant le même maillot, que du bonheur! Planète Bassens c'est aussi des débats et des propositions pour le "vivre ensemble". 

L’ETAT HORS LA LOI !

Qu'il s'agisse du droit des femmes, des hommes ou des enfants à être soignés ou mis à l'abri ( français comme émigrés), du droit d'apprendre le français ou de scolariser les enfants, l'état ne remplit pas ses obligations légales comme le souligne Alban de MDM "de plus en plus de personnes sont à la rue, faut attendre quinze jours avant d'obtenir une place au 115... Pour quelques jours". " La scolarité est un droit incontestable" témoigne cette militante du RESF, l'état est hors la loi, fréquemment condamné par la cour européenne des droits de l'homme,  il s'efforce de trouver les moyens juridiques pour contourner les obligations qui lui sont faites en matière d'alphabétisation ou d'éducation". Maya présidente de Syrie démocratie 33 témoigne de l'apport de son organisation en faveur des réfugiés. Accueil sur le territoire de la métropole, aide aux démarches administratives et à la recherche de logement. Autour de l'association un réseau de bénévoles s'est constitué en familles d'accueil, Mélanie, mariée 25 ans témoigne  "nous disposons d'un appartement de 80 m² avec une pièce que nous mettons à disposition d'un jeune émigré, c'est simple, efficace de faire un petit quelque chose, de donner un peu d'humanité". Créer dans le Val de l'Eyre une association mobilise 40 à 50 familles d'accueil pour "des logements militants" en capacité de recevoir célibataires couples sans enfants ou avec enfants pour quelques jours ou quelques semaines. L'ASTI a constitué un réseau d'hébergement pour mineurs à la rue ou hébergés  dans un squat.
Le logement est bien la clé qui ouvre les portes de la vie, pour les émigrés comme pour les citoyens français. C'est indéniable des citoyens français se mobilisent et s'organisent pour palier aux graves carences de l'état. La convergence des associations en faveur de l'accompagnement des personnes en grandes difficultés est un plus devenu incontournable, en même temps cela rappelle l’état à ses obligations.

Y à-t-il une politique de rejet, une politique d'obstacles dressés devant les migrants ? En quelques sorte un mur fait de dédales administratifs, de la culpabilisation des réfugiés et des citoyens français , un mur de circulaires, de lois et de répression ? Force est de constater que ce mur invisible aux yeux du citoyen lamda existe bien. Le pire est que ce mur est susceptible de s'agrémenter du phénomène de la délation, de la dénonciation! Concernant  l'accueil des migrants (est-il raisonnable de parler d'accueil dans ce cas là?)  la concentration des pouvoirs, santé, logement, éducation entre les mains du ministre de l'intérieur ne laisse rien augurer de bon pour l’avenir. Dans la loi la France est un pays d’accueil, dans les faits, dans la vraie vie, les choses sont différente, vraiment différentes.

C DEBATTRE ET CONSTRUIRE ENSEMBLE

UN PROJET AMBITIEUX -

Face à cet implacable constat, face à la criminalisation de la solidarité (aider les réfugiés peut vous conduire devant les tribunaux, bon vous ne serez pas fusillés comme à une certaine époque!) les organisations présentes à "Planète Bassens" ont décidé de renforcer leur coordination, sous une forme qui reste à définir, et de faire de la solidarité active une arme de combat.
Paguy

 

 

 

Photographes en herbe, camp de réfugiés d'Aida à Bethlehem

Cliquez; Photographes_en_herbe___Betlehem

Musée de la Palestine, la culture antidote de la violence!

     Cliquez; Musee_palestien

 

TAIWAN ARTFOLIO

 

 

 

 

Cliquez >> Montignac2017

Culture au coeur au pays de Jacquou Le Croquant

 

 

 

 

photo[1] 

 

 

Ce n'est pas la lune, c'est convivial,  humain, coloré, épicé. Pour pas un rond vivez une journée et des rencontres inoubliables

 

 

 

 

 

 

 

  

 

film

Derrière les fronts 

 Présentation du film :

 « L’occupation ne s’arrête pas avec un cessez-le-feu. »

 La dernière offensive militaire israélienne de l’été 2014 a fait plus de 2 100 victimes palestiniennes dont plus de 500 mineurs. Ce massacre était une phase aiguë d’une occupation commencée il y a maintenant plusieurs décennies.

 Au quotidien, la colonisation n’est pas seulement celle des terres, des logements, du ciel ou de l’eau. Elle ne cherche pas simplement à s’imposer par les armes, mais elle travaille aussi les esprits, derrière les fronts.

Ce documentaire s’intéresse à ses formes invisibles, c'est à dire: l’occupation intime, celle de l’espace mental. Espace où l’équilibre, l’estime de soi, le moral et l’âme deviennent des lieux et des enjeux de lutte.

Samah Jabr

 « Je ne pense pas qu’une libération nationale puisse être réalisée par des personnes qui ne sont pas personnellement libérées […]. Les personnes alliées parlent toujours de libérer les terres palestiniennes, mais pour moi il est important de libérer l’esprit palestinien, le peuple palestinien, l’identité palestinienne. » Samah Jabr

Derrière les fronts,  invite à un double cheminement : à la fois dans nos esprits et sur les routes de Palestine.

Alors que la Palestine est une, les réalités palestiniennes sont multiples : les Gazaouis font face à d’autres conditions d’occupation que les « Palestiniens de 48 » et que celles et ceux qui vivent en Cisjordanie. Il nous est actuellement très difficile de tourner dans la bande de Gaza, mais je n’oublie pas que leur sort est lié.

Alors que continuer de vivre en Palestine est déjà aux yeux de beaucoup une forme de résistance, mes interlocuteurs-trices de Jérusalem, de Naplouse, de Ramallah ou encore d’Haïfa s’inscrivent dans des tentatives de déjouer le système et de contrer les tentatives de division et d'attaques psychologiques et idéologiques.

photo 3

 

 

 

 

 

 

Un festival différend

mais un FESTIVAL tout de même!

 

 

 

 

   

"Il y fait bon vivre"

"il fait bon vivre" dans cette petite ville de la métropole. L'information est venue aux oreilles des gens du voyage qui réguliérement viennent poser leur caravane pour une ou deux semaines. Ainsi, ce matin j'ai découvert vingt, trente, quarante caravanes (quand on aime on ne compte pas!) installées sur la gazon d'un ancien terrain de foot., les enfants s'amusent, les parents discutent et prennent le café, le bonheur est dans le pré!

Cette année les gens du voyage ont "trompé" les stratéges de la mairie qui, dans un passé proche, avaient élevé des fortifications sur un autre site.

Les gens du voyage tiennent en échec le Vauban de la ville! Je suggére que le défi soit relevé, que des fortifications ceinturent la commune, à leur pied creusons des douves alimentées par la Jalle.

Proposition qui n'est ni de gauche, ni de droite. En attendant le bonheur est dans la prairie.

Paguy

1ER MAI 17 BORDEAUX_1

Descendre dans la rue!

Je descendrais dans la rue en soutien au Peuple palestinien,
Honte à celui qui reçoit à l'Elysée le bourreau des palestiniens et se prosterne devant Netanyhaou ,
Je descendrais dans la rue pour défendre le droit à une retraite décente.
Je ne remercie pas celles et ceux qui ont voté Macron.
Je descendrais dans la rue pour le pouvoir d'achat et la sécurité sociale.
Certes je ne paierais plus l'Isf et la taxe d'habitation va être supprimée. En tant qu'employeur mes charges sociales seront allégées et des aides me seront versées pour embaucher des jeunes, merci Macron.
Je descendrais dans la rue pour la paix dans le monde et la solidarité internationale, pour avoir le droit d'aider celles et ceux qui viennent chercher un peu d'humanité sur notre sol.
Honte à ceux qui pleurent sur le malheur des réfugiés mais qui leur ferment toutes les portes et s'ingénient à les priver du peu de chaleur humaine dont ils ont besoin.
Je descendrais dans la rue pour que ma petite fille ait une place en fac., un logement décent et un emploi. Je descendrais dans la rue avec les lycéens, les étudiants, les apprentis, et les parents (qui ont voté Macron),
Cela m'est égal que Brigitte soit âgée, que Marine ait des ennuis, que Jean Luc ne porte pas de cravate, que le général parte en we en alpha jet,....
       Je descendrais dans la rue!   

GAZA_expérimentation_humaine_Cliquez

DANS_LA_VRAIE_VIE_publi__le_5_juillet_Cliquez

SEULEMENT_GAZA_cliquez

IMG_2470_1

 

 

 

Bordeaux pl. Pey Berland, cliquez ci-dessous

15_MdM_29_juin_pl

 

  

CHEMINOTS ENFUMES

Cheminots

Lundi 26, importante mobilisation des cheminots de la NouvelleAquitaine. Statuts, emploi, retraites et defense du service public.

 

 

 

Métropole 

Bordeaux-Métropole, inverstissements; le compte n'y est plus  - Projets économiques, la rive droite défavorisée. Intervention de Léna Beaulieu et der Max Guichard.

Gaza

 Israel assassine, la communauté internationale se tait!

Bèèè,

IMG_2442

Depuis quelques jours des moutons pochés apparaissent sur les murs de la ville. Grâce à l’association « couleurs et passions » des jeunes peuvent s’exprimer et montrer aux martignassais leur qualité artistique. Voilà une belle initiative qui je l’espère va se développer, il y a tant de mur à égayer à défaut de les abattre.

Depuis que j’ai vu ces dessins une question me taraude l’esprit, pourquoi des moutons ? à ma connaissance il n’existe pas sur notre territoire de vestiges préhistoriques dont les murs seraient tapissés de peintures rupestre ; Lascaux est bien loin !

Une autre hypothèse s’impose : lors des dernières présidentielles, puis du premier tour des législatives de nombreux moutons ont transhumés vers Macron, peut être que les artistes en herbe ont voulu laissé des traces de cette transhumance sur les murs de Martignas ? Mais qu’est devenu le berger qui a mené le troupeau vers l’abîme ? C’est peut être l’énigme de ces dessins? Attendons le prochain Martignas.Mag !

 Une autre explication, plus rationnelle, laisserait supposer que ces tags rappellent qu’au siècle dernier, dans notre commune, les habitants vivaient de l’élevage des moutons. Nos petits génies ont ils voulu rappeler cela à leur parents et grands parents ? Sincèrement je suis dubitatif, les enfants ont bien plus d’imagination que l’on ne le croit.

 Au fond toutes les hypothèses se valent et le prochain Martignas Mag. ne manquera pas d’apporter les précisions indispensables au martignassais lamda qui se questionne sur le sens à donner à ces œuvres.

Bravo pour l’initiative et félicitations aux artistes.

Bèèè, cordialement.

Paguy  

photo[1]

 La vague,
Ni bleue, ni bleue marine, ni rose, elle est imaginée dans les hautes sphères du medef et de la finance, conçue pour balayer, sur son passage, tous les acquis sociaux et assurer les actionnaires des grands groupes de profits juteux pour les décennies à venir. Avant de quitter le ventre fécond de la banque la vague a reçu son nom de baptême; elle se prénommera Macron. C'est donc un petit Macron qui s'introduit à l'Elysée. Recueilli par un certain François, la vague Macron se développe dans les salons du palais où elle bénéficie de conditions climatiques favorables dans un environnement à l'abri d'éventuels prédateurs.
Contrairement à d'autres la vague Macron frappe trois fois en quelques semaines. Le bleu Fillon est submergé dès la première vague, le bleu marine et le rose n'auront pas résisté au troisième assaut, le quatrième assaut, dans quelques jours, devrait parachever l'œuvre imaginée par le medef et les grands groupes financiers.
La vague ni Bleu, ni Bleu marine, ni Rose, aura dégagé le terrain. La construction d'une société inégalitaire, faite de précarité, d'incertitude du lendemain, d'absence de solidarité et de concurrence entre les êtres humains va pouvoir émerger.
Précédant la vague, une épidémie de macronite s'est développée, principalement chez des sujets opportunistes bleu et rose. Aujourd'hui ils sont nombreux à surfer sur la vague, quitte à retourner leur combinaison. C'est tout simplement pitoyable.
Attirée par des forces inconnues jusque là, la vague a inondé la nouvelle Aquitaine. La 6eme circonscription de la Gironde que l'on pouvait croire bien à l'abri dans sa crique rose n'a pas résisté. Il est vrai qu'ils sont nombreux, les roses, à ouvrir des brèches permettant à la vague de s'engouffrer loin dans les terres. À commencer par le candidat LREM, ancien directeur de cabinet du socialiste Lamaison, ancien secrétaire du PS recasé à la mairie de Merignac. Mais il n'est pas le seul a avoir fait preuve d'indélicatesse, ils sont légion ceux du parti rose à avoir placé leurs espoirs en Macron au détriment de leur propre base.
Ô Marie, Ô Marie, jolie sirène tu ne méritais pas ça!
Paguy
PS. vendredi 9 juin le seigneur de la métropole s'est rendu sur ses terres vassales à Martignas pour inspecter les fortifications (électorales) financées par le métropole. À quarante huit heures du premier tour j'en reste sans voix.
Il n'existe aucun lien entre se post scirptum et ce qui précède

Manifestation en soutien aux réfugiés

Le silence coupable des candidats; l'aveu de lâcheté!

silence

Le silence observé par les candidats à la représentation nationale en dit long sur leur capacité à s'émouvoir et à agir face aux refugiés qui quotidiennement mettent en péril leur vie pour ne pas la perdre!

Celles et ceux qui briguent un mandat de député ignorent qu'en France nombreux sont les françaises et les français qui placent l'humain au-dessus des combines électorales et des coups bas. Nous sommes nombreux à vouloir une France solidaire et en paix aux côtés des peuples qui souffrent.

 

1

On récolte ce que l'on sème,

un film d'Alaa Ashkar
En quête de son identité, palestinienne ou israélienne, le réalisateur plonge le spectateur dans les entrailles de sa famille et, dans son inconscient il invite ses proches à lui poser les questions qu'il ne peut encore se poser. Un film existentiel, peut-être?
Mais aussi un film qui permet aux spectateurs de se poser mille et une question quant à la vie quotidienne des arabes israéliens et leur place dans la société israélienne.
Alaa tient la caméra d'une main de maître, les images sont superbes et le montage est aux "petits oignons".
On en redemande.

2

 

NOTE_REDIGEE_LE_19_MAI

Prisonniers politiques Palestiniens

Bordeaux demandeurs d'asile

l'Ormée à St. Augustin

 

 

1

 

 

 

 

 

 

 

 

                                                                                      Rapport_ONU_FR 

photo[1]

La Commission économique et sociale de l'ONU pour l'Asie occidentale (CESAO) a demandé a deux spécialistes de produire un rapport sur le type de régime auquel Israël soumet le peuple palestinien. Ce rapport, qui  conclut qu'Israël est un Etat d'apartheid et demande des actions rapides de la part de l'ONU, des gouvernements et de la société civile, a été  publié en mars en anglais sur le site de la CESAO.

Il s'agit du premier texte fondamental, écrit par des spécialistes du droit, établissant sur une base factuelle et juridique solide qu'Israël est coupable du crime d'apartheid.

A peine 48 heures après cette publication, le rapport a été retiré du  site sur ordre du SG de l'ONU, Antonio Guterres, entrainant la démission de la directrie de la commission Rima Khalaf.

A présent, ce rapport est traduit en français, avec une préface pour la traduction française rédigée par les auteurs du rapport.

Ce rapport, en pièce jointe, est à diffuser partout ou c'est possible, en particulier sur les sites Internet (le texte en anglais est référencé  sur plus de 5000 sites).

Conseil Métropole Bordeaux - Israël assassin; cliquez sur note_du_16_mai_17

Hier il fallait voter Macron, aujourd’hui je dois le combattre;                                                     Je ne suis pas une girouette!

Après le PS, la FI rejette d'un revers de main la proposition du PC visant à construire un front commun pour combattre La République En Marche et le déclin social  porté par le projet de société estampillé Macron.

Après avoir échoué à la présidentielle Mélanchon, qui a rassemblé 19% des voix de gauche, entend poursuivre seul sa croisade anticapitaliste, jetant au passage des millions de gens dans la difficulté. Il est bon de préciser qu'au 19% de Mélanchon si l'on ajoute les 6% d'Hamon et les miettes du NPA et de LO la gauche atteint péniblement 20 % du corps électoral . Avec ce score Mélanchon n'aurait jamais été Président!

D'où mon questionnement sur la stratégie du PC qui opte pour une large union, au sommet, des forces identifiées à gauche et ne rassemble plus la base des forces populaires, ouvriers, techniciens, employés, paysans, artisans commerçants...

Discipline républicaine piège à cons. Bien sur ce concept, mais est ce vraiment un concept, aura conduit à l'érosion du PC , puis à l'explosion du PS ( ce qui ne m'empêche pas de dormir), à l'ascension du FN sans pour autant participer réellement à l'émergence d'une société de progrès solidaire et juste.

Macron n'est pas l'homme providentiel. Son profil, son poste de ministre, sa place à l'Elysée, ses amitiés avec Fabius et bien sûr ses liens avec la finance, la banque Rotchill, font de lui "un grand commis" des milieux financiers internationaux de la mondialisation et de l'industrie.

Peu probable que Macron envisage une carrière politique, missionné pour conduire, à marche forcée, la France sur les rails du libéralisme et de la social démocratie tel un liquidateur d'entreprise il va, dans le temps qui lui est imparti, s'attacher à liquider le Code du travail, à réorienter les prestations sociales et les cotisations sociales dans le girons de l'assurance privée. Dés demain il va s'employer à alléger  les charges sociales des employeurs et à briser la protection sociale. La souffrance des salariés, des petits commerçants et paysans ne sera qu'un dégât collatéral indispensable pour assurer la pérennisation des profits.

Tout laisse penser que le Président de la République frappera avec violence, et ce n'est pas le pédigrée de son Premier Ministre qui me démentira.

Est ce que par discipline républicaine, pour éviter l'avènement du FN, les salariés, chômeurs et retraités vont-ils devoir subir et laisser Macron conduire son programme ultra libéral et enterrer des décennies d'acquis sociaux?

Paguy

" Ne nous y trompons pas. La baisse du pouvoir d'achat des salariés et des retraités, les violations des droits du travail, la mutilation de la sécurité sociale, la privatisation des services publics, les cadeaux faits au patronat, les faveurs fiscales accordées aux plus riches, les atteintes au droit de grève, le soutien de l'état aux restructurations des géants de la finances, de l'industrie et du commerce, la complaisance de l'Elysée envers les Etats Unis, tout cela ne sort pas de la seule imagination de Nicolas Sarkozy. Il s'agit là de la mise en oeuvre d'un projet mûrement réfléchi, destiné à inclure dans la mondialisation capitaliste, et sous l'égide des américains, une France libérée de charges sociales prétendument excessives dont l'a dotée son mouvement social".

Georges Seguy 29 décembre 2012

Présidentielle -
Indignez vous!
Emmanuel et Marine,
S'indignent- ils devant le sort fait aux prisonniers palestiniens en grève dans les prisons israéliennes?
S'indignent-ils devant le sort fait aux réfugiés? ces enfants, ces femmes et ces hommes que l'Europe laisse couler au large de la méditerranée?
S'indignent ils face aux chômeurs, aux sdf, aux sans abris?
S' indignent t'ils face aux guerres qu'ils enfantent sur le continent africain ou au Moyen Orient?
Non ils ne s'indignent pas, leur coeur n'a pas cette capacité et l'égoïsme de classe le leur interdit.
Ils ne s'indignent pas parce  que leur objectif est de poursuivre la politique sociale*, économique**et internationale***, conduite par les gouvernements successifs depuis des décennies.
Macron, le Pen ne se différencient que par l'emballage mais au fond le libéralisme pur et dur guide leur pas. Chez ces deux là, racisme et xénophobie, ne se conjuguent pas de la même façon, mais se conjuguent malgré tout! Chez l'un c'est le dédain, chez l'autre c'est la haine. On ne peut pas les définir avec les mêmes mots et pourtant ils sont porteurs des mêmes maux.
La démocratie serait en danger, la France au bord du précipice et le peuple de France est appelé à la rescousse, mais le petit Emmanuel que fait il pour éviter le chaos? Modifie t-il son programme libéral pour rassembler les français ? Non, les seuls français qui l'intéresse sont les banquiers et les capitaines d'industries. C'est pour eux que Macron veut le pouvoir d'un chef d'état, et il n'a que faire du petit peuple.
Après le 1er tour de la présidentielle il reste, "au petit peuple" un plan B en deux points: investir massivement les défilés du 1er mai pour consacrer notre opposition aux politiques libérales, et voter communiste aux législatives.
Oui, s'indigner et lutter demain, pour la jeunesse, le progrés social et la paix c'est un bon plan!
* chômage, aggravation de la pauvreté, dégradation de la couverture sociale,...
** fermetures d'usines, précarité institutionnalisée, ...
*** porter le feu et les larmes en Afrique, au Proche Orient, dominer pour asservir,...
Paguy

3

                          Déclaration PCF33 & amendes tram

                              Cliquez sur NOTE_DU_27_AVRIL_2017

 

 

Manif. du 1er mai à Bordeaux, rassemblement place de La République à 9h 30

"Le 1er mai, le monde du travail montrera son opposition résolue au FN"

Ph. Martinez secrétaire de la CGT

 

 

 

 

 

Présidentielle -

Deuxième tour un choix cornélien!

Oh premier tour! toi qui a vu les électeurs désigner Macron et Le Pen pour le second tour.

Il y a peu de temps Macron, ancien ministre de Hollande était décrié par la classe politique, à droite comme à gauche. À droite parce qu'il faisait de l'ombre à Fillon, à gauche parce qu'il allait au devant des désirs du MEDEF. Il était la providence pour le patronat, le chérissait, le comblait au détriment des salariés et de leur protection sociale. C'était le bienfaitur de l'économie libérale qui portait la loi El Khomery et l'ubérisation sur les fonds baptismaux tandis que le code du travail était cloué au piloris. Pour des raisons différentes personne ne l’aimait à part Hollande et le PS.

Malgré tout il sera présent au second tour. Son programme économique tient en peu de mots; haro sur les chômeurs, pas sur le chômage, réduction drastique des dépenses publiques notamment en opérant une saignée sur le nombre de fonctionnaires et puis des cadeaux et encore des cadeaux aux chefs d'entreprises. Au fond rien de bien nouveau puisqu'il s'agit de la poursuite affirmée et assumée de la politique sociale/économique de Hollande/Valls, façon Macron. Une politique décriée par la gauche, la vraie, et par la droite qui en demande plus.

Le 7MAI Macron affrontera Le Pen, l'enjeu est considérable au point qu'un front républicain s'impose pour abattre la candidate du FN. La classe politique, dans sa grande majorité, sans états d'âmes pour certains, avec mille excuses pour d'autres, appelle à voter Macron.

Electrices, électeurs aux urnes pour sauver la démocratie, préserver nos institutions et notre modèle économique. S’agit-il de préserver les valeurs de paix qui animent le cœur des français, les valeurs de solidarité? Devons nous voter Macron pour améliorer les services publics, défendre la sécurité sociale, faire reculer le chômage, donner à la jeunesse toute la place qu'elle mérite dans notre société? Devons nous voter Macron pour développer le logement social, bonifier le smic,....

OU devons nous voter Macron pour pérenniser les emplois précaires, les fonds de pensions, laisser les patrons décider seuls des conditions de travail et de salaires? Devons-nous voter Macron pour qu'il offre des milliards au patronat? Devons nous voter Macron pour qu'il porte la guerre et les larmes en Afrique, au Moyen-Orient, en Syrie,...

Bref, devons nous voter Macron pour qu'il applique son programme ultra libéral?  qui sur le plan économique et social n'a rien à envier à celui de Marine ou de François. Et demain ce sera au nom de cette même discipline républicaine que nous serons appelés à voter pour un député d'En Marche ou LR au deuxième tour des législatives.

Contrairement à certains j'ai des états  d'âmes, j'ai pleinement conscience de la souffrance endurée par des millions d'enfants, de femmes et d'hommes qui en France ignorent ce que c'est que Vivre. Je suis de leur côté, la peur qui parait-il est mauvaise conseillére, ne me fera pas changer de camp, le 7 MAI je ne voterais ni pour Emmanuel ni pour Marine.

Paguy

IMG_0103

 

Cliquez sur NOTE_DU_19_AVRIL_2017

17 avril, journée du prisonnier palestinien (p.1), on récolte ce que l'on séme (p.2)

HUMA33;21 mai à Couréjean, banquet et meeting avec Pierre Laurent          

 La photo d'un jour, au-dessus de Martignas

 

 

28

Le voyage d'Ibrahim,Cliquez_sur_NOTE_du_31_MARS

Remerciements et considérations

En mon nom, au nom de ma famille et de tous les membres de l’ «association pour le développement humain» j’adresse mes sincères remerciements et ma considération, pour leurs efforts, à ceux qui nous ont ouverts leur cœur et leur maison en particulier la famille de Samia, la famille de l’ami Michel, sa femme Martine et son fils Valentin. Aussi je salue l’association Solidarité Alqarara : Anne, Philippe et tous les autres, le maire de Saint Pierre et son conseil municipal, la municipalité de Fargues, Palestine 33 et ses militants fidèles, l’ami Pierre et sa famille et nos amis en toutes circonstances Jacques et Françoise.

A tous je présente mes remerciements et je m’incline en signe de considération et en reconnaissance pour leur amitié et leur fidélité.

Ibrahim Khashan  

« On récolte ce que l’on séme »photo[1]

Alaa Ashkar, réalisateur palestinien vivant en France allait commencer un documentaire sur la mémoire palestinienne en Israël. Pendant les repérages en Galilée où vit sa famille, cette dernière a manifesté son inquiétude à l’idée de faire ce film. Le réalisateur décide alors d’inclure sa famille dans le scénario et finit par nous livrer un récit intime sur l’évolution de son identité, depuis son enfance au sein de sa famille protectrice, jusqu’à l’âge adulte à travers ses voyages.

« On récolte ce que l’on sème » s’intéresse à la vie quotidienne des Palestiniens ordinaires de différentes régions en Israël, où tout semble paisible. En réalité, les habitants se trouvent assiégés par un processus discret de dépossession de leurs terres, de leurs maisons et de leurs identités. C’est au travers d’échanges, souvent intimes, que le réalisateur tente d’éveiller les consciences sur la colonisation des esprits en Israël.

« Un enfant construit son identité selon son éducation. « On récolte ce que l’on sème » montre le résultat de ce que la famille ou l’État sèment, dans la nouvelle génération. J’ai eu envie de parler dans ce film de l’héritage de la peur que l’ancienne génération nous a transmis, de son vécu sous le régime militaire israélien après 1948. En même temps, je n’ai pas un rôle de moralisateur dans ce film. Je ne dis pas ce qu’on doit récolter ou si c’est bien ou mal. C’est à chacun, selon son vécu, de réfléchir sur l’avenir de ce qu’il sème. Enfin, je trouve le proverbe très fort par sa portée biblique qui reste d’actualité ». Alaa Ashkar

 

 

  

Ibrahim face à l'océan

 

Cliquez_sur_NOTE_du_22_MARS

La suite du voyage d'Ibrahim en Gironde

 

Ibrahim à la pointe du Cap Ferret

"l'horizon à perte de vue"

 

 

photo[2]

 

Cliquez_sur_NOTE_du_12_MARS

Cette note est "réservée" à Ibrahim que nous avons le plaisir d'accueillir en sud Gironde. Ibrahim réside à Gaza il est parmi nous pour une dizaine de jours durant lesquels je me ferais l'interpréte de ses visites, de ses émotions, de ses découvertes. Donc à suivre...

 

 

 

 

 

 

  

001

Macronite -

Un malheur n'arrive jamais seul, la preuve en quelques lignes.

Dans les landes la grippe aviaire conduit à l'abattage de 600000 canards, c'est un désastre ! La filière aura bien des difficultés pour s'en remettre et les petits producteurs vont connaître des jours difficiles..

... d'autant qu'une nouvelle épidémie est "en marche" sur le territoire national, il s'agit de la «macronite », une infection qui a germé dans les couloirs de l'Elysée. Après une période d'incubation  à situer durant les primaires du PS les premières victimes ont contaminé leurs proches. La «macronite» frappe, sans distinction, les femmes et les hommes, c'est ainsi que Ségolène et Gilles ont contracté le virus.

Si les députés PS sont les premières victimes, la "macronite" n'épargne pas les petits élus, les militants peu précautionneux et peu résistants pourraient, à leur tour, être contaminés.

Outre que la "macronite" entraîne le rejet d'une politique sociale et solidaire, des effets collatéraux, dont le virus "macron" ne se cachent pas, balaient toute idée de progrès social. Il en est ainsi de l'allégement de l'isf, de la suppression de la taxe d'habitation ou encore de la suppression de 120000 fonctionnaires dont 70000 dans les collectivités territoriales.

A ce jour les scientifiques sont au chevet "du grand corps malade", les avis divergent mais tous les espoirs sont permis et courant mai le vaccin pourrait faire son apparition.

Paguy 

°°°°°°°°

Cliquez_sur>>_NOTE_DU_8_MARS

°°°°°°°°°

CGT ACT

    Le 7 mars, place Pey Berland 300 salariés issus d'établissements hospitaliers publics et privés et de l'Action Sociale se sont rassemblés pour exiger des conditions de travail dignes pour les usagers et pour les personnels.

    Venus de la NouvelleAquitaine les agents hospitaliers demandent l'arrêt des suppressions de postes et le recrutement des personnels indispensables pour assurer la sécurité et la qualité des soins. Les personnels, avec leurs organisations syndicales exigent les moyens financiers indispensables au bon fonctionnement des services.

 

 

6N0A9956_1_1imagesans-titreCarnaval des deux rives, la rive droite rejoint la rive gauche

Cliquez_sur>>_NOTE_DU_6_MARS

 

 

 

Cliquez_sur>>_NOTE_du_4_MARS

°°°°°°°°°°

Entoure des partisans Chaban entre dans BDX libere_1

La vérité et la justice! Zyed et Bouna, Adama, Théo, la liste de prénoms devenus tristement célébres pour devoir être pleurés par les familles et les habitants des quartiers s'allonge à mesure du tempos passé.Et comme si les crimes commis par les forces de l'ordre ne suffisaient pas, les jours et mois qui suivent sont souvent marqués par un acharnement, des intimiodations, de nouvelles violences dans les quartiers. L'exemple de ce qui s'est passé à Aulnay Sou-Bois en est encore le révélateur. Aprés avoir violé un jeune du quartier, les forces d el'ordre prennenet ne otage ses habitants en pleine nuit en éteignant les éclairages publics, en controlant, en faisant tout pour que la tension monte.

Pl.Pey Berland J.Chaban Delmas entouré de ses partisans!

Ce dimanche 26 février une marche blanche et silencieuse, rassemblée place Pey Berland, a parcouru le cours d'Albret puis le cours Aristide Briand jusqu'à la place de la Victoire. Dans un climat de respect et de dignité les noms des victimes des viuolences policiéres furent égrénés tout au long du parcours.

Paguy

Voir_note_du_24_février

Théo, étudiants en chirurgie dentaire, Pessac Alouette,Barcelone 500000 dans la rue, Gaza

°°°°°°°°°°°

AVEC TOI, S'AIMER SANS TOI!

S'aimer sans toit, avec toi!

Communiqué de presse des habitants de l'ancienne maison de retraite de l'Alouette Pessac - Gironde

EXPULSION PUNITIVE de L'ALOUETTE

AG Samedi 18 à16h devant le bâtiment

Aujourd’hui, jeudi 16 février, la Préfecture a fait exécuter l’avis d’expulsion prononcé il y a quelques jours à l’encontre des occupants de l’ancien EHPAD de L’Alouette à Pessac. Se confirme ainsi la brutalité et le cynisme de la direction du CHU, propriétaire des locaux, qui, après avoir ordonné la coupure de l’électricité, et donc de tout chauffage et éclairage, a justifié sa demande d’expulsion par l’insalubrité du bâtiment, en raison, justement du manque d’électricité.

Ce matin, à 9H00, plus de 60 CRS et policiers nationaux sont intervenus pour évacuer, par la force, les locaux. Sans sommation ni négociation d’aucune sorte, ils ont pénétré dans l’établissement et en ont expulsé les occupants, y compris un nourrisson et un enfant de 15 mois, qui se sont retrouvés à la rue. Ils ont effectué des contrôles d’identité et ont chargé dans un camion de déménagement les quelques meubles et affaires qui s’y trouvaient. Il est désormais interdit à quiconque de pénétrer dans les lieux.

Loin d’être relogées par les autorités, les familles sont actuellement accueillies, de façon temporaire et précaire, par des habitants de Pessac ou des environs.

Comme après le grand parc, les personnes ayant été à l’hôtel puis relogées par des simples citoyens ont eu et auront le suivi administratif et alimentaire par cette même solidarité citoyenne.... La nuit dernière il y avait 35 personnes qui ont dormi. Certaines personnes, parties travaillées ne sont au courant que ce soir de l'évacuation.

Seule 1 famille de 5 personnes dont une enfant de 2 ans et 7 ans scolarisé... a été relogée à l’hôtel par le dispositif 115.... mais où est l’hôtel ? et pour combien de temps ???

A l'heure où nous rédigeons ce communiqué le Centre Accueil d'Information et d'Orientation qui gère la plate forme téléphonique du 115 entre autres, a conseillé à 1 famille arménienne avec 2 enfants (4 personnes) de nous contacter pour pouvoir les héberger...

Nous, citoyens, militants, associations, syndicats du CHU, et autres syndicats accompagnés des nombreuses personnes qui ont manifesté leur soutien à l’Alouette, condamnons avec force cette évacuation qui va précariser plus gravement encore des familles déjà dans une grande détresse. Nous dénonçons une politique d’intimidation violente et inhumaine, nous contestons la légitimité d’actes d’autorité démesurés.

Nous dénonçons auprès du Conseil d'État le déni de justice en raison de l'utilisation d'une procédure de mesure dite « utile » sans débat contradictoire, et le déni d'humanité de la préfecture et de la direction générale du CHU.

Les citoyens, familles et militants, occupants et soutien de l'Alouette.

17 02 17

Les co-signataires: Sud Santé CHU bordeaux, CFDT CHU Bordeaux, La CGT du CHU Bordeaux, de Ford et USD 33, NPA, DAL33, AC ! Gironde,

Soutien : Médecins du Monde Aquitaine, CIP Gironde,...

                                               

                                             Opéra de Bordeaux - Budget 2017 Bdx Métropole,   NOTE_DU_130217 

PAGUY

"Se croiser ou se rencontrer ?"Voilà une bonne question !

Ce dimanche matin sur le marché de Martignas/sur Jalles le centre socio culturel menait une initiative, au demeurant fort sympathique, à partir d'une question toute simple, "On se croise ou on se rencontre à Martignas ?" , posée aux pratiquants (du marché). Initiative réalisée dans le cadre de la construction du projet socio éducatif du centre social.

Ayant moi même répondu à la question par "il n'y a pas de hasard il n'y à que des rendez-vous solidaires" je me suis attardé sur les réponses de quelques administrés. Il s'avère à la lecture des phrases accrochées que les murs de nos clôtures seraient un obstacle pour tisser des liens entre voisin, Martignas, "ville dortoir" freinerait la convivialité! Quid de la responsabilité de la municipalité qui détient les leviers du développement économique et qui peut peser sur la hauteur des murs.

Mais vraiment le manque de liens sociaux se résume t-il à ce qui précède, rien n'est moins certain! Les gens du voyage n'ont pas de murs autour des caravanes et ils sont difficilement acceptés (c'est un euphémisme) par une partie de la population. Quand l'accueil d'une famille de réfugiés se prépare dans l'opacité la plus complète ce n'est pas la faute à un mur de parpaings.

Je suis d'accord avec le fait que des barrières entravent la convivialité mais il s'agit surtout de barrières psychologiques, de la peur de l'autre et dans certains cas de l'intolérance . Ce sont ces barrières là qu'il faut détruire pour construire, entre les humains, les passerelles de la convivialité.

Beaucoup de choses se font dans ce sens mais cela reste nettement insuffisant au regard de la situation ambiante plombée par la méfiance et le repli sur soi.

Paguy

bomb1

Gaza sous les bombes

Note_redigée_le_8_02_17

Palestine 

La victoire de Trump donne des ailes aux faucons  israéliens bien décidés à annexer la Palestine .

En quelques semaines le gouvernement israéliens a signé plusieurs décrets autorisant la construction de 3500 logements en Cisjordanie et à Jérusalem permettant ainsi aux colons juifs de spolier les palestiniens de 800 hectares de terres palestiniennes.

Dans la même période des dizaines de maisons  palestiniennes, situées à Jérusalem, sont détruites avec l'autorisation de la municipalité et du gouvernement pour laisser la place à des constructions israéliennes .

Par ailleurs dans la nuit du 5 au 6 février et dans la nuit du 6 au 7 Gaza a fait l'objet de violents bombardements.

Les gesticulations onusiennes, la conférence de Paris pour la paix au Proche Orient, une autre gesticulation!  ou l'aumône d'Obama, deux cent vingt et un millions de dollars bloqués  par l'administration américaine, n'ont d'autres d'objectifs que de donner des gages de bonnes volonté de la communauté internationale aux partisans de la paix.  En réalité la communauté internationale, dans l'immense majorité de ses membres, est entièrement dévouée à Israël qu'elle soutient depuis des décennies.

La politique du laisser faire -Israël- , et de la colonisation est dépassée, le stade de l'accompagnement de l'annexion de la Palestine est en marche. La France est un poste avancée de cette stratégie d'annexion en lien avec les États Unis .

En France le décret Alliot Marie est toujours en vigueur et sert à condamner les militants BDS. Les procès en cours contre les militants de la cause palestinienne se multiplient, soutenir la Palestine est un délit, au même titre qu'apporter une aide aux réfugiés.

Le gouvernement israélien, assassine les palestiniens, vole leur terre, vole la culture palestinienne, détruit les maisons palestiniennes, signe une politique d'apartheid envers les arabes, citoyens israéliens, viole les lois internationales. Tout cela dans une impunité totale qui ressemble fort à un silence complice.                              

                                                                                Note_du_5_février_2017

SCENE DU FILM

3000 NUITS

Années 80, à la veille des événements de Sabra et Chatila. La révolte gronde dans une prison israélienne, où sont détenues des prisonnières politiques palestiniennes. Layal, une jeune institutrice de Naplouse, vient d’arriver, condamnée à 8 ans de prison pour un attentat dans lequel elle n’est pas impliquée. Elle partage la cellule d’israéliennes condamnées pour droits communs et s’habitue progressivement à l’univers carcéral. Mais Layal découvre qu’elle est enceinte. Envers et contre tous, elle décide de garder l’enfant.

Séance à Cadillac sur Garonne jeudi 9 février à 20h30

  

Pl

 

 

Migrants -
Une famille de réfugiés syriens à Martignas
Enfin une bonne nouvelle pour cette famille qui va être accueillie dans un logement au cœur d'une commune où il fait bon vivre.
Depuis plusieurs mois, faisant suite à la proposition de Monsieur le préfet, nombreux étaient celles et ceux qui œuvraient discrètement , par modestie sans doute, pour dédier un logement à une famille de réfugiés. Sous l'autorité du Maire, les élus et les services de la collectivité (ccas, administration, services techniques,...) s'affairaient avec la volonté de dépasser les préjugés pour aboutir. A Martignas la solidarité qui n'est pas un vain mot, la modestie de l'équipe municipale puisse t-elle en souffrir, a fait du bon travail. Certes tout n'est pas terminé mais le bout du tunnel est proche et le champ des possibles reste ouvert .
Avant d'en arriver à ce merveilleux résultat de nombreuses embûches ont dû être levées. Tout n'a pas été rose (pardon) si certains acteurs du projet étaient pressés de remettre les clés du logement, d'autres semblaient prendre tout leur temps pour recevoir une famille de réfugiés.
Bon oublions tout cela et positivons. Demain "si dieu le veux" , mais que m'arrive t-il? Un jeune couple et leur bébé pourront investir l'appartement, là est l'essentiel.
Si toutes celles et tout ceux qui se sont mobilisés pour ce premier accueil le restent pour accueillir une deuxième famille, notre ville pourra s'enorgueillir d'avoir rempli son contrat. Et, cerise sur le gâteau, Martignas comptera deux logement sociaux de plus.
La clé de l'humain; ne pas être indifférent à la différence!
Paguy.

photo[1] (2)0fe9babcefef42a69e9126a99574db5a_80fe9babcefef42a69e9126a99574db5a_8fadbc7b_11627-csvazk_tpcz4

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A Juliette,
Chaque année j'adresse mes voeux, cette année j'ai fait de même. Parmi les réponses, une d'entre elles me donne l'opportunité de "délirer" c'est celle de Juliette. C'est un prénom que j'aime bien, mais ce n'est pas celui de mon correspondant. Juliette m'écrit; "merci pour tes voeux! Je t'adresse bien amicalement les miens en retour, en cette année  que (pour tout te dire) je crains.... La santé est essentielle, le bonheur aussi (tant qu'à faire), mais je formule le vœu que la solidarité sera, j'espère, un socle inamovible pour le plus grand nombre d'entre nous....."  

Chère Juliette,
Merci pour ce retour de voeux, nous partageons les mêmes préoccupations mais ce n'est pas un scoop. La solidarité, la justice sociale, la paix restent des valeurs sûres pour l'avenir des Hommes, des valeurs qui ont bercé mon enfance et accompagné mon existence.
Tu sembles craindre l'année 2017, sans doute que tu veux parler de l'issue des deux consultations électorales à venir dont l'importance pour nos concitoyens les plus démunis, mais pas que, ne laisse aucun doute. 

Juliette permet moi d'attirer ton attention sur le fait que les élections n'ont pas encore eu lieu et donc à l'aube de cette nouvelle année, rien n'est joué et les craintes n'ont pas lieu d'être.
La France reste un pays démocratique, même si parfois il est permis d'en douter, dans lequel quarante millions d'électeurs vont choisir leur Président puis leur député. Un panel de candidats plus ou moins recommandables vont se présenter, il y aura des femmes, des hommes, des jeunes et des moins jeunes, issus des rangs de la droite ou de la gauche. Certains auront fait leurs preuves en tant que député, ministre, voire de premier ministre. A ce jour, compte tenu des informations qui circulent, j'observe qu'il y a des candidats de droite et d'extrême droite qui ne cachent pas leur volonté d'agir contre les solidarités, les services publics, les homosexuels ou les arabes. Et puis des hommes de gauche, mais n'y regardons pas de trop près, brigueront les suffrages de l'électorat. Nous aurons à ce titre un ministre ou un ancien ministre et un député. Le  ministre ou l'ancien ministre, difficile de savoir qui sera l'heureux élu de la primaire socialiste, a déjà fait ses preuves, le 49/3, la loi travail, le démantèlement de la sécu, les milliards de cadeaux au patronat, les sommets du chômage et de la précarité, le bilan est a inscrire au livre des records. Je pense sincèrement qu'un nouveau Président socialiste aura, avant tout à coeœur de poursuivre la politique menée par Sarkozy et conduite, sans état d'âme par Hollande. Une politique qui aggraverait la situation de millions de français et, surtout broierait l'espoir et la vie de la jeunesse.
Il reste Mélanchon, il sera mon candidat, c'est le seul en lice qui me donne l'espoir d'une France meilleure, d'une France solidaire et fraternelle. Les embûches seront nombreuses mais ensemble nous y arriverons et nos craintes peuvent s'éloigner.
La peur ne dictera pas mon vote, l'espoir oui!

Paguy

Posté par ENBALLADE33 à 17:45 - Commentaires [0] - Permalien [#]


29 décembre 2016

O FIL DES JOURS

LANDE PAGUY

Deux enfants sur la bruyére, douceur et sérénité sur une terre qui a bu, il y a 70 ans, le sang de suppliciès guère plus âgés! De cette tragédie on sait ce que retient l'Histoire, mais les Hommes quelle leçon en retiennent ils?

"Où je meurs renaît la patrie"  Aragon

A visiter; http://carnet2route.artfolio.com 

Deux poids deux mesures
tattoo
Auchan cité à Tourcoing, licenciement d'une caissière pour une erreur de 85cts,

Secteur de l'économie sociale et solidaire en Gironde, un salarié en contrat aidé est licencié pour faute grave (insultes et menaces à l'encontre d'un collègue),

Christine Lagarde jugée dans l'affaire Tapie/ crédit lyonnais "coupable de négligences" mais dispensée de sanctions.

Dans les deux premiers cas les salariés, des "sans dents" comme dirait Hollande, se retrouvent sans revenu, sans moyens d'existence propre, leur autonomie est réduite, la galère reste leur horizon,

Dans le deuxième cas, jugée fautive de négligences, (une faute ayant permis un détournement de fonds de 403 millions d'euros) dispensée de sanctions. Ch Lagarde est nommée directrice du FMI et émarge à hauteur de 32000€ par mois.

Deux poids deux mesure, honte à la justice des hommes, haro sur la justice de classe.

Guy Mallié

photo[1] (2)

 

 

 

Bazas, ciné le VOG, 11 janvier 20H30

Cadillac, LE LUX, 13 janvier 20H45

Pessac, J.EUSTACHE, 14 janvier 20H30 en présence du réalisateur

Andernos, le REX, 21 janvier 17H

St. André de Cubzac, le MAGIC 23 janvier 21H

Mérignac CINE, 24 janvier 19H

Léognan Espace culturel GEORGES BRASSENS, 25 janvier 21H

 

 

 

 

 

  

photo[1]

 

 Palestine fiction.

Un état pour les palestiniens, ne pas se laisser abuser!

Depuis bien longtemps déjà les "grands de ce monde" ont décidé que les israéliens bénéficieraient d'un état, d'une armée et d'un pays avec des frontières extensibles pour permettre à la nation israélienne de se développer comme bon lui semble .

Les israéliens ont bien compris le message international et dans ce sens , s'appuyant sur une lecture orientée de la  Thora   ils ont fait main basse sur les territoires palestiniens, qu'ils s'agissent de Gaza, de Jérusalem ou de la Cisjordanie, s'appropriant terres, maisons, économie, histoire et culture palestiniennes.

Les palestiniens et les palestiniennes qui résistent ou sont susceptibles de résister à Israël sont, désormais, des terroristes, et non des résistants, et ils sont emprisonnés, torturés, assassinés. La jeunesse palestinienne paie le prix fort de  sa lutte pour la liberté. Depuis quelques mois l'armée israélienne bénéficie de l'aide de la police palestinienne qui maltraite grave la jeunesse palestinienne. Ceux qui ne résistent pas, ou qui pratiquent la résistance passive ne sont guère mieux lotis, la liberté de circuler leur est interdite, vivre normalement est un luxe que peu de palestiniens peuvent s'offrir. Bientôt le simple fait d’espérer sera un crime que l’envahisseur ne manquera pas de punir.

Et cela, depuis 70 ans!

Dès que les israéliens eurent chassé les palestiniens de leur territoire, de par le monde on  cria à l'injustice, au scandale. L'ONU, pour avoir la conscience tranquille, avait donné des terres aux palestiniens de manière à ce qu'ils constituent leur état, hélas c'était sans compter sur les juifs qui dans ce partage voyait l' autorisation à établir leur état sur la totalité de la Palestine historique en profitant de la première  occasion venue pour envahir le territoire palestinien.

De nouveau nombreux furent, de par le monde, celles et ceux qui hurlèrent au scandale à la trahison et à grand renfort de résolutions onusiennes, de pétitions, de manifestations chacun de la place qui était la sienne s'efforça de soulager sa conscience, on alla même jusqu'à décider le boycott des produits israéliens en se parant de la volonté des palestiniens.

En ces temps là la communauté internationale se plaisait à disserter sur l'occupation israélienne. Mais, par pudeur ou par négligence, les braves de ce monde refusèrent de voir que l'occupation israélienne avait fait long feu et que l'annexion, par Israël, du territoire palestinien était patente.

Par petites touches, bien appuyées  les israéliens déplacent leurs frontières ils le font avec d'autant plus de facilité que les palestiniens n'ont pas le droit de constituer une armée, qu’ils doivent se laisser abattre sans protester et qu'Israël  est l'une des plus puissantes du monde. J’ajouterais que le soutien inconditionnel des états unis et de l'Europe aux visées expansionnistes d'Israël  ne laisse guère d'issues pour les palestiniens. L'objectif est simple; établir Israël entre méditerranée et Jourdain, Jérusalem compris.

Reste l'avenir des palestiniens, c'est une inconnue pour le grand public mais certainement pas pour les américains et les européens qui planchent sur le sujet depuis quelques temps. Ce qui est certain c’est que la création d'un état palestinien n'est pas à l'ordre du jour.

Alors les palestiniens seront ils les réfugiés de demain? Comme le sont aujourd'hui les palestiniens réfugiés du Liban ou de Jordanie!

Joyeux Noël

Paguy décembre 2016

NOTE_PUBLIEE_LE_22_XII_16

17 décembre la communauté Syrienne manifeste pour la paix et la démocratie

La CGT écrit au Maire de Lége Cap Ferret 

 

DSC00266_1

 

Note_rédigée_le_11XII16

Soutien aux migrants 500 manifestants

Bordeaux rive gauche, les DGS se rebiffent

Enfin un plan piscine

 

 

 

1

 

Quel beau dimanche

Note_rédigée_le_5_XII_16

 

 

image001

 

 

Avec la participation de Palestine33

Vente d'artisanat palestinien  -  Table de lecture

 

 

 

 

 

8

 

 

 

LES_BARRIQUADES 

Darwin, les vins bio à l'honneur

les 19 & 20 novembre 2016

 

 

PAGUY 1995

 

 

 ALAIN_REVIENS_VITE_

Alain reviens... Vite!

 

 

 

 

  

J

Sidiki DERME, créateur libre, inspiré par la vie et ses émotions. Né à Ouagadoudou en 1970, il est dans l'art du modelage et de la fonte. Les sens portent la technique, Sidiki Dermé nourrit son four, écoute ses rêves. Il s'est toujours consacré au bronze dans la lignée de son ancêtre.

Le 29 septembre dernier je suis allé à la rencontre d el'artistye, dans son univers à Gradignan où il avait convié quelques amis à partager sa passion. Jusqu'à une heure avancée de la nuit, en plein, Sidiki a dompté la matiére avec son grand allié le feu.

Le feu qui a liquifié de gros fils électriques de cuivre, métal en fusion qui a coulé dans les moules. Comme une naissance de ces moules est sortie un statuette brute qui aprés mille attentions et des heures de polissage pourra prétendre au nom d'oeuvrte d'art.

mettre à profit un savoir faire ancestral et des moyens rudimentaires pour exprimer ses sentiments, ses rêves, ses fantasmes... c'est simplement du grand art!

               Merci Sidiki, merci l'Artiste; Paguy              Sidiki Dermé  NOTE_DU_12_XI_16

 

th[7]Dans la programmation du Mois du film documentaire, ne manquez pas, le 22 novembre, à 14 h et à 18 h 30, bibliothèque de Bordeaux, 85 cours du Maréchal Juin, projection gratuite, en présence du réalisateur

Les Chebabs de Yarmouk Un film réalisé par Axel Salvatori-Sinz

C’est avant tout une bande de potes, qui se connaissent depuis l’adolescence… Dans le plus grand camp de réfugiés palestiniens du Moyen Orient, créé en Syrie en 1957, ils partagent leur quotidien, se cherchent un avenir. Troisième génération d’exilés, ils ne rêvent plus du retour en Palestine. Mais leur soif de vivre, leur désir de révolte se heurtent aux murs du camp. Au seuil de choix existentiels, l’Histoire les rattrape à nouveau. En mars 2011, éclate la Révolution en Syrie. Le camp sera en grande partie détruit, leur vie bouleversée. Le film, tourné juste avant, cristallise leurs derniers moments, ensemble, à Yarmouk.

                                       Congrés UD CGT33 -  Manif. des infirmiéres

NOTE_DU_11_XI_16

NOTE_DU_8_XI_16 

Conseil métropolitain, les élus communistes et apparentés s'engagent

 

1 CINDIE CHANT DES APRTISANS_1

 Appel des Fusillés

et

Chant des Partisans avec Cindie 

 Recueillement, émotion, une journée du Souvenir célébrée, en présence des Familles de Fusillés de Souge et des Autorités civiles et militaires.

Dimanche 23 octobre, cérémonie d'hommage aux fusillés de Souge

Accueil des réfugiés des maires s'engagent

PUBLIEE_LE_22_X_16

8 HEURES

 

à noter sur vos agendas

5 novembre 2016

15H 22h

à Bacalan

 

 

 

 

 

BALLON

« La petite fille aux ballons »

Laïla enquête. De Bethléhem à Hébron en passant par Ramallah, de villes en camps de réfugiés, auprès de sa famille et auprès d'inconnus, elle suit la piste de sa fille Amal. Cette mère désespérée mais lucide veut comprendre. Pourquoi, comment et avec qui sa fille, jeune avocate moderne, a-t-elle mené une opération suicide à Jérusalem-Ouest ? A travers sa quête, ses rencontres, ses découvertes, c'est l'actualité de la Palestine qui se dévoile, vue et vécue au quotidien au plus près des gens ordinaires.

C'est aussi l'Histoire, lointaine ou récente, qui est retracée avec son cortège de guerres, d'occupations, d'intifadas, d'espoir de paix et de désenchantement. Une fiction haletante, tellement nourrie de réalités qu'elle permet de cerner ce que l'actualité brouillonne nous empêche de comprendre. Elle raconte avec justesse les répercussions de ces événements sur une société déchirée qui aspire à vivre libre.

 

« Mon cPSYombat pour une psychiatrie humaine» 

Ce livre retraçant l'itinéraire d'un grand professionnel de la psychiatrie accompagné par un journaliste de renom nous démontre en détails que la révolution apportée dans l'après guerre avec la Psychothérapie Institutionnelle, la Psychiatrie de Secteur a été d'une grande fécondité qu'il nous appartient de consolider aujourd'hui pour l'avenir. Profondément humaine. Une clinique à la portée de tous.

Pierre Delion,

Professeur de psychiatrie, ancien chef du service de pédo-psychiatrie du CHRU de Lille,  (Albin Michel).

 

Posté par ENBALLADE33 à 11:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

13 octobre 2016

Cisjordanie/Jordanie 25 sept. 15 oct.

 

RAMALLAH

 A visiter; http://carnet2route.artfolio.com

JORDANIE/PALESTINE 2016   25/09jordanierinnen_1  -  15/10

Des nouvelles de chez nous et d'ailleurs!

 

Equipe féminine Jordanienne des moins de 17 ans, engagée dans la compétion internationale de football organisée en Jordanie par la FIFA  

 

Médecins du Monde s'indigne des conditions d'accueil des migrants -

Jeudi, 13 Octobre, 2016  HuMDM DENIS CHARLES AFPmanite.fr avec afp  Photo Denis Charler/AFP

Médecins du Monde a dénoncé jeudi "les conditions d'accueil particulièrement difficiles" des migrants, et notamment des mineurs isolés, sur le territoire français et "l'absence d'ambition politique" pour ces populations en grande précarité, dans son 16e rapport annuel.

Médecin du Monde s'indigne du "développement flagrant du nombre de mineurs isolés étrangers", "soumis à un véritable parcours du combattant pour faire reconnaître leur situation". L'ONG s'insurge notamment contre le recours aux tests osseux, "non adaptés, d'une imprécision totale", pour déterminer l'âge des mineurs, et qui laisse les jeunes "dont ni la minorité, ni la majorité n'est reconnue" dans "un véritable trou noir administratif".

 Médecins du Monde dénonce plus généralement "les conditions de vie épouvantables" des migrants installés dans des campements sauvages souvent insalubres. L'association a ainsi relevé "des cas de tuberculose, des problèmes de gale" ou encore "des épidémies de varicelle", notamment chez des populations en provenance d'Afrique. L'association se montrera "vigilante" vis à vis du démantèlement de la +Jungle" de Calais annoncé par les pouvoirs publics mais dont la date n'est pas encore officiellement connue.

 Pour Yannick le Bihan, directeur des opérations France, "il faut veiller à conserver une capacité d'accueil sur le site, pour éviter de retrouver les mêmes problématiques que celles apparues après la fermeture de Sangatte". Il estime que plus de 1.000 personnes ont déjà évacué le camp volontairement pour éviter d'être déplacées plus loin, mais "conservent l'objectif de rejoindre l'Angleterre". Françoise Sivignon, la présidente de l'ONG, a regretté "l'absence d'ambition politique pour l'accueil des personnes qui arrivent sur le sol français", alors que le pays "a les moyens économiques de les intégrer".

 Médecins du Monde se dit ainsi "déçu" par la loi santé adoptée en 2015, réduite "à une peau de chagrin". De même, la réforme du droit d'asile n'a pas été "aussi ambitieuse" que ce qu'espérait l'ONG. En 2015, l'ONG a mené 38.483 consultations médicales et plus de 34.000 consultations sociales dans ses 20 centres d'accueil, de soins et d'orientation (Caso).

 Plus de 95% des personnes reçues dans ces structures sont des ressortissants étrangers, originaires principalement d'Afrique sub-saharienne, du Maghreb et de l'Union européenne, précise le rapport. Médecins du Monde est également allé à la rencontre de plus de 24.100 personnes dans le cadre de ses "actions de proximité" auprès des SDF, usagers de drogues, prostituées ou migrants, pour leur faciliter l'accès à la prévention et aux soins.

Les palmiers de Palestine -

Une exposition agricole  àdate3 Gaza par Ziad Medoukh

Organisée pour trois jours au Centre Culturel Rachad Shawa dans la ville de Gaza , une exposition  sur les dattes et les palmiers  de Palestine a eu lieu du 10 au 12 octobre 2016.

Cette exposition organisée pour la première fois à Gaza par la chambre de commerce et d'industrie en coopération avec l'union des agriculteurs palestiniens vise à faire connaître les fruits de qualité de cette région agricole qui souffre du blocus, de promouvoir la compétitivité des produits agricoles, et d’activer le commerce intérieur. 22 coopératives agricoles et industrielles participent à cette exposition.

Selon les organisateurs et les intervenants, les objectifs de cette exposition sont les suivants:

Convaincre le client palestinien de la qualité du produit agricole national. Encourager et soutenir les produits nationaux de la bande de Gaza et de la Cisjordanie, notamment les produits alimentaires. Développer une économie solidaire dans la bande de Gaza. Favoriser l'autonomie les agriculteurs.

Développer chez les habitants la conscience qu’il faut consommer les produits fabriqués localement.

Le secteur du palmier-dattier  est l'un des secteurs productifs les plus importants dans la bande de Gaza; ce secteur fait travailler cinq mille travailleurs dans la saison et aide à développer l'industrie alimentaire. La plupart des producteurs de palmiers comptent sur cette agriculture saisonnière , leur principale source de revenus.

Cette exposition défie le blocus et les restrictions imposées par l'occupation pour freiner l'économie palestinienne dans la bande de Gaza, et montre la volonté des Palestiniens de s'attacher à leur terre.

La bande de Gaza surpeuplée dépasse désormais les 2 millions d'habitants -

Avec afp  -  MercMOHAMMED ABED AFPredi, 12 Octobre, 2016  Humanite.fr   Photo Mohammed Abed/AFP 

La population de la bande de Gaza, enclave palestinienne exiguë, coupée du reste du monde et déjà surpeuplée, dépasse à présent les deux millions d'habitants, ont annoncé les autorités mercredi. "Il y a désormais deux millions de résidents dans la bande de Gaza, après la naissance de Walid Chaath la nuit dernière à Rafah", dans un hôpital du sud de l'enclave, a déclaré le porte-parole du ministère de l'Intérieur à Gaza, Iyad Bezm. Peu de temps après le petit Walid est née une fillette, Lana Ayad, dans un hôpital de la ville de Gaza. La population de la bande de Gaza est à 50,66% masculine et 49,34% féminine, selon le ministère.

La croissance démographique de la bande de Gaza est un sujet de préoccupation humanitaire. "Les conséquences sociales, sanitaires et sécuritaires de la forte densité démographique et du surpeuplement figurent au nombre des facteurs qui risquent de faire de Gaza un lieu invivable d'ici à 2020", écrivait en septembre 2015 l'organe de l'ONU chargé des questions de développement et de commerce (Cnuced). Le Cnuced fondait aussi son pronostic sur les tendances économiques défavorables et les réalités politiques.

La bande de Gaza, territoire d'une quarantaine de km de long et de seulement 12 km au plus large, est l'une des entités politiques les plus densément peuplées au monde. Les deux millions de Gazaouis ont un accès limité à l'eau et à l'électricité. Les deux tiers au moins de la population dépendent de l'assistance internationale. La bande de Gaza est soumise depuis 2006 à un rigoureux blocus israélien, qui se double désormais d'un blocus égyptien, dirigé contre le Hamas islamiste qui gouverne l'enclave sans partage.

30 raids israéliens sur Gaza

Une journée très difficile pour les habitants de Gaza

 L’armée de l’occupation israélienne poursuit ses attaques et ses agressions contre la bande de Gaza, une région sous blocus israélien inhumain.

L’armée israélienne a blessé trois palestiniens  dans la bande de Gaza ce mercredi 5 octobre 2016 lors des bombardements qui ont visé plusieurs régions dans cette prison à ciel ouvert. Les avions militaires israéliens ont mené trente raids dans la bande de Gaza ce soir. C’était dans les villes de Gaza, de Burige au Centre de la bande de Gaza, de Khan Younis au sud de la bande de Gaza, et de Jabalya, Beit Hanoun et Beit Lahya au nord de la bande de Gaza.

Ces attaques s’ajoutent à l’attaque de la marine israélienne contre le bateau des femmes pour Gaza dans les eaux internationales cet après-midi.

Rien ne semble changer pour les Palestiniens de Gaza deux ans après la fin de la dernière offensive de 2014: blocus, agressions, incursions, bombardements , morts, blessés et souffrance.

Devant le silence complice de cette communauté internationale officielle. Et devant l’absence des médias qui occultent cette réalité, Gaza la courageuse défie l’occupation Gaza l’abandonnée résiste! Gaza la déterminée continue de s’accrocher à la vie !

Gaza le 5 octobre 2016

#

ok

Petit délire ?

Politique spectacle et collaboration -

Voici deux ou trois ans j'écrivais qu'Israël ne colonisait pas, il annexait purement et simplement,  c'est  toujours d'actualité.

La colonisation, outil d'annexion

La construction massive de logements, l'édification du mur, la destruction des maisons palestiniennes à Jérusalem, la négation de la culturelle palestinienne y compris dans les manuels scolaires,... participent à une politique d'annexion des territoires palestiniens au profit d'Israël.

A moyen terme les territoires occupés seront décrétés partie intégrante de l'Etat Israélien. Restera  la question de Jérusalem qui, contrairement à la Cijordanie ou à Gaza ne peut se régler bilatéralement entre l'Autorité Palestinienne et Israël. Jérusalem nécessitera l'intervention d'autres voix, en particulier celles des pays arabes qui s'ils sont insouciants au sort des palestiniens resteront vigilants quant à l'avenir de Jérusalem.

Une Autorité Palestinienne non crédible

A la tribune des Nations Unies le Président de l'Autorité ne manque aucune occasion pour se montrer sévére à l'égard du gouvernement Israélien, dans les médias M. Abbas appelle la communauté internationale au secours du Peuple Palestinien et il n'a pas de mots trop durs à l'égard du Premier ministre Israélien. C'est ce que j'appelle la politique spectacle, au demeurant pratiquée par de nombreux chefs d'états d'Obama à Hollande en passant par Poutine. Il s'agit dans ce cas précis d'apparaitre, aux yeux de l'opinion publique, comme les défenseurs du Droit International, du respect des résolutions de l'ONU. Mais en réalité seuls les intérêts d'Israël et la volonté du gouvernement Israélien, sont pris en compte.

Pour les Israéliens "négociation" est un mot qui ne figure pas dans leur vocabulaire, ceux qui négocient peuvent en mourir! Israël exige la collaboration à son projet de "grand Israël". Aujourd'hui ce projet passe par l'annexion des territoires palestiniens. Ceux qui ne collaborent pas deviennent des terroristes ou des antisémites, deux crimes punis dans la plupart des pays. Ainsi tous ceux qui contestent la politique d'Israël sur la question Palestinienne sont soit terroristes, soit antisémites et tombent sous le coup de la Loi. Il en est ainsi pour les palestiniens qui résistent à l'occupant et aussi pour tous ceux qui, de part le monde, dénoncent la politique de colonisation d'Israël et l'ensemble de ses effets à l'égard des Palestiniens ou des Arabes Israéliens.

Hollande, le soutient inconditionnel d'Israël

La justice française, qui condamne les militants prônant le BDS, collabore avec l' état israélien qui occupe militairement et civilement les territoires Palestiniens. Quand le gouvernement français accepte, au mépris du Droit International, que des entreprises françaises passent des marchés avec le gouvernement israéliens, il est complice de l'occupant.

La jeunesse palestinienne porte l'espoir d'un état Palestinien

Mais alors que penser, que dire de M. Abbas Président de l'Autorité Palestinienne qui proteste quand Israël assassine les Gazaouis mais qui s'évertue à étouffer toutes les voies de résistance dans les Terriroires occupés et qui, d'une certaine maniére, met la police palestinienne au service de l'occupation israélienne. Dans cette stratégie la jeunesse palestinienne est particuliérement visée car s'est elle qui souffre le plus de l'occupation et de l'allégeance de son Président envers l'occupant. Cette jeunesse, qui s'exprime sans tabou, sur les réseaux sociaux,  n'est pas résignée et pourrait bien transformer sa colére enfouie en une révolte organisée entrainant ses aînés.

Paguy

Amman le, 4 octobre 2016

_MG_1257 (1024x574)Assis sur une pierre, au bord de la mer Morte, je contemple les lumiéres de la Palestine, si proche et inaccessible !

 

 

 

 

 

_MG_1260 (714x1024)Lundi 3 octobre, nous vons déjeuné avec Baraa. Depuis deux ans elle étudie et vit à Amman avec sa mére et son frére.

Ensemble nous avons évoqué les souvenirs de la tournée de danse de 2011 dans le grand sud ouest de la France. Baraa s'intéresse à tout ce qui l'entoure, notamment à la politique, et elle s'adonne à l'écriture.

Plus tard, à l'université elle souhaite apprendre les langues.

 

 


 

Paroles d'un jeune plalestSOUSSOUinien -  Amman, écrit dimanche 2 octobre - Samia et Paguy

Samedi 1er octobre, c'est dans un café d'Amman, en présence de son cousin, chauffeur de taxi de son état, que nous avons rencontré Salem, un jeune du centre social de Doha. De passage à Amman il profite de son voyage pour nous rendre visite et évoquer la situation en Cisjordanie, nous parler aussi de nos amis palestiniens , notamment de celles et de ceux qui en 2012 sont venus danser en France à l'inititiative du CIOFF et plus particuliérement du Président de Montignac.

Avant de rejoindre Amman Salem est resté plus de trois heures au poste frontiére israélien, du pont d'Allenby, sans probléme particulier simplement pour attendre! Ensuite c'est à la frontiére Jordanienne que les choses se sont corsées il a pu en ressortir mais sans son passeport. Il est "invité" à se rendre lundi dans les bureaux des renseignements généraux jordaniens pour récupérer son passeport. A souligner que, par deux fois, Salem a été emprisonné par les israéliens.

Salem travaille comme animateur dans les cérémonies de mariages, sur le plan économique cela lui convient mais évidemment sa situation peut changer du jour au lendemain. Il estime que l'Autorité palestinienne est trés dure avec le peuple palestinien elle lui demande de ne revendiquer ni liberté, ni droit au retour. Peu à peu l'Autorité brise toute idée de résistance des palestiniens. Sur les réseaux sociaux l'Autorité est vertement critiquée. Lors d'un déplacement à Béthélem pour un congrés, aprés les obséques de S. Peres, le Président Habas devait passer au pied du camp de Deiché mais une manifestation des habitants lui a fait préférer une autre route. Salem est joyeux, insouciant en apparence, il vit la vie comme elle se présente il nous parle de la jeunesse palestinienne révoltée, de soulévement parce que cela ne peux plus durer !

Alors comment vont nos amis?Le centre social fonctionne bien, c'est un lieu éducatif, social et culturel, un centre de ressources pour de nombreux jeunes et leur famille. Il apporte beaucoup à la population qui montre une gtrande confiance à l'égard de ses animateurs.

Marcel  est en deuxiéme année de droit et travaille pour payer ses études et faire vivre sa famille. Marcel a été trés affecté par le refus de se voir attribuer un visa pour l'Allemagne mais il a bien rebondi. Le pére de Marcel est décédé prématuremment, d'une longue maladie comme ondit chez nous, c'était un homme plein de sagesse. Lors d'un déplacement à Jéricho en compagnie de Salem la police palestinienne les a arrêtés, ils se seraient trompés de route? ils ont été tabassés et emprisonnés jusqu'à ce que les coups portés ne paraissent plus.

Ziad poursuit aussi des études de droit et travaille comme barman pour financer ses études.

Soundos est aussi en fac de droit. Soussou j'aurais tant aimé la rencontrer!

Nabil, au sein de la troupe de danse Nabil occupait la responsabilité technique du groupe, c'était un garçon courageux et volontaire, il a voulu tenter sa chance en Espagne qui lui a accordé un visa, hélas Israël ne lui a pas permis de sortir de Cisjordanie.

Et puis il y a l'histoire de Mohamed, Mohamed est ce danseur qui à Sarlat sur une scéne exposée en plein soleil a fait un malaise qui a nécessité l'intervention des pompiers, il y a des souvenirs comme celui là qui ne vous quittent pas, être humain c'est peut-être cela? Mohamed est allé en prison, comme la plupart des jeunes palestiniens, à sa sortie il a été confronté à une (longue) période de déprime. Dans un premier temps il s'est jetté, à corps perdu, dan la religion, puis il s'est dit athée, il s'est replié sur lui même, isolé du monde,... Aujourd'hui Mohamed s'efforce de revivre mais c'est difficile, il est marqué par son incarcération. La prison, une épreuve difficile à vivre, dont on ne sort jamais idem! A Mohamed nous souhaitons beaucoup de forces et de courage, nous sommes certains qu'il a en lui les ressources pour retrouver son dynamisme et la gaité de vivre qui est dans chaque palestinien.

Baraa, actuellement en visite à Amman, où elle poursuit ses études. Baraa était une des plus jeunes danseuses de la troupe, souriante, dynamique elle dansait merveilleusement. Jointe par le canal des réseaux sociaux nous allons pouvoir la rencontrer lundi.

Parole de jeune; "J'ai l'impression de vivre en Israël, dans un pays où le gouvernement israélien aurait donné quelques villes à gouverner à M. Habbas".

 ##

3

Nahed Hattar écrivain, exécuté avant d'être jugé!

Arrêté le 13 aout dernier, l’écrivain jordanien Nahed Hattar a été assassiné devant le tribunal d’Amman, situé face au quartier généralde la police, le jour même de son procès pour publication sur Facebook d’une caricature jugée anti-islam.Jugé pour avoir publié sur Facebook une caricature considérée comme offensante à l'islam,

Plusieurs centaines de manifestants se sont rassemblés, lundi 26 septembre 2016, près des bureaux du premier ministre jordanien pour demander la démission du gouvernement au lendemain de l'assassinat de l'écrivain Nahed Hattar. Cet écrivain chrétien connu pour ses positions nationalistes radicales a été abattu dimanche par un homme armé alors qu'il se rendait au palais de justice d'Amman. « Non à l'extrémisme, non à la violence. À bas le gouvernement », criaient les manifestants qui brandissaient des photos de l'écrivain assassiné, connu pour son soutien au président syrien Bachar al Assad. Les membres de sa famille accusent le gouvernement jordanien de ne pas avoir suffisamment protégé Nahed Hattar après sa libération sous caution, et alors même qu'il avait reçu des menaces de mort.

Amman - Jeudi 29 septembre

_MG_1167

Des dizaines d'enseignants manifestent devant le ministére de l'éducation pour protester contre une réforme des programmes jugée trop compliquée à mettre en oeuvre.

Dans un premier temps cette réforme avait provoquée la démission du gouvernement jordanien. Dans le nouveau gouvernement le ministre de l'éducation a été reconduit dans ses fonctions. Une décision qui a  conduit à de nouvelles manifestations.

 

Leila Shahid

"Pour les Palestiniens, Shimon Peres restera l'homme qui n'a pas mis en oeuvre les accords d'Oslo".

France info, mercredi 28 septembre 2016

Mardi 27 septembre -

Simple aller Retour

Allenby_Bridge

 8h15 nous quittons la maison familiale à Amman, direction la gare routiére. Un taxi collectif nous "attend" pour nous conduire à la frontiére cisjordanienne tenue par l'armée d'occupation israélienne.

Un as du volant, notre chauffeur, délaissant "la quatre voies" il emprunte les petites routes sinueuses et étroites, les virages serrées se succédent, et  une sortie de route seront à son tableau de chasse. Au volant, conduire n'est qu'une occupation secondaire, l'essentiel de sont temps il le passe au téléphone,  n'hésitant pas à utiliser les deux mains pour chercher une adresse, du rarement vue, un numéro de haute voltige qui nous conduit sans encombre au poste frontiére Jordanien. Aux alentours de dix heures, aprés les formalités d'usage, nous quitons le poste jordanien en bus, direction le poste frontiére israélien, situé quelques kilométres plus loin, que nous atteignons à dix heures trente cinq (j'ai regardé l'heure sur mon téléphone tout neuf acheté à Amman pour l'occasion).

Nous passons sur le pont d'Allenby, entre le pont et le poste frontiére on peut observer, de part et d'autre de la route, des files de camions chargés de parpaings, de sacs de ciment, de cocacola et de bien d'autres matériaux et produits. Une cinquantaine de camions attendent le bon vouloir des autorités israéliennes avant de livrer leur marchandise dans les commerces palestiniens.

A onze heure trente, avec l'attente au guichet, les choses sérieuses commencent et un quart d'heure plus tard mon passeport est orné du précieux tampon israélien. Pour Samia c'est une autre affaire, le jeu des questions réponses débute, pas moins de trois agents de sécurité se succédent, elle est coriace la bougre!  Entre chaque interlocuteur, la flamme de l'espoir brille puis vacille. Midi trente cinq Samia est conviée dans un bureau, vingt cinq minutes plus tard l'interrogatoire est terminé, Samia revient et il faut attentre encore, cette fois la flamme de l'espoir est chancellante. Treize heures quarante cinq le suspens est terminé nous retrouvons nos passeports et pouvons retourner... à Amman.

Comme pour les fois précédentes j'ai été autorisé à entrer sur le territoire occupé de la Palestine, le tampon du Liban apposé sur mon passeport n'a pas posé de probléme. C'est donc Samia qui dérange; "Palestinienne de 48", une expression insupportable pour les israéliens. Depuis 70 ans leur haine envers les arabes est intacte, bien conservée, elle grandit et se reproduit sans que rien, ni personne ne puisse la canaliser. Les israéliens veulent faire croire au monde entier que les palestiniens représentent un danger pour l'état d'israël mais la réalité est tout autre, les israéliens cherchent purement et simplement à faire disparaitre  les palestiniens  de la planéte.

En attendant que leurs fantasmes se réalisent les autorités israéliennes humilient, affament, emprisonnent et assassinent les palestiniens. Il serait plus juste d'écrire que les autorités israéliennes collaborent avec  des sociétés privées qui louent leur service pour surveiller, fouiller, interroger. Des sociétés dont les femmes et les hommes opérent avec beaucoup de zéle, des mercenaires sans foi ni loi.

Nous avons tenté et nous n'avons pas réussi, je ne verrais plus Shourouq, Soussou, Mohamed, Montaser, Vivianne, Marcel, Assil, Aiman, Mamoun, Reem, et tant d'autres, je ne reverrais pas le camp de Deiché et ses ruelles étroites, je ne reverrais pas le centre social de Doha et sa troupe de danse dont je garde de merveilleux souvenirs.

L'occupation d'une terre par une armée est toujours un drame humain, la Palestine n'échappe pas à la  régle et depuis 68 ans les palestiniens vivent un drame humain.

Qu'importe l'occupant, c'est toujours un barbare, qu'importe ses raisons (celles de l'occupant), l'occupation est de la barbarie.

Amis et fréres palestiniens je rentre à Amman le coeur gros, j'ai du chagrin de n'avoir pu vous serrer dans mes mes bras, je suis triste mais je reste à vos côtés, aux côtés du peuple palestinien.

Paguy

Amman, le 28 septembre 2016

Lundi 26 septembre, nous sommes à Amman dans la famille. Cette journée va être consacrée à préparer notre entrée et notre "ballade" en Cisjordanie. Deux objectifs, rencontrer nos Amis de Doha, du camp de Deiché, de Ramallah, peut-être de Tubas, tant que nous y serons faut pas se priver.. Ensuite Samia veut jouer les touristes Jéricho, Naplouse et Jaffa sont au programme. Bref la semaine sera bien remplie, mais faut-il encore que les gentils israéliens nous laissent rencontrer les méchants palestiniens! réponse demain dans la matinée.

Dimanche 25, c'est avec une heure de retard que nous décollons de Roissy C de G, vol normal sur lequel dans l'espace aérien israélien nous devons restés assis et attachés à la demande du pays survolé..

Posté par ENBALLADE33 à 17:05 - Commentaires [0] - Permalien [#]